Avis aux propriétaires de chiens : votre compagnon à quatre pattes est également sujet aux allergies printanières

L'homme n'est pas le seul à souffrir du rhume des foins. AniCura, réseau européen de cliniques vétérinaires, alerte : les chiens aussi sont allergiques au pollen.

Zaventem, 26 mai 2024 - Les yeux qui piquent, la gorge qui gratte, le nez qui coule… Le retour du printemps s’accompagne de la saison du rhume des foins. Environ deux millions de Belges en souffrent mais ce ne sont pas les seuls.

Les chiens aussi sont sensibles au pollen

Les chiens aussi sont allergiques au pollen en cette période de floraison, signale AniCura, réseau européen de cliniques vétérinaires. “Certaines races comme le Bouledogue français et le Westie sont fort allergiques. D’autres sont un peu intolérants et auront un écoulement oculaire et nasal. Ils vont aussi éternuer”, explique Fanny Ortmans, vétérinaire chez clinique vétérinaire ADK. “Pour les très sensibles, les chiens auront des problèmes de peau et des démangeaisons. Ils se gratteront et se lècheront beaucoup.”

Traitements et prévention chez les chiens

Comme pour les êtres humains, un test cutané et une prose de sang permettent d’identifier à quels pollens l’animal est sensible. Au niveau du traitement, l’eau physiologique est idéale pour nettoyer les yeux et le nez. Pour des cas plus sévères, un antihistaminique ou une désensibilisation peut s’avérer utile. “Si on ne fait rien, les allergiques peuvent avoir une inflammation au niveau de la peau. Ce qui sera propice au développement de bactérie, de champignon et de la gale à cause de la surinfection. Ils risquent aussi de perdre leurs poils”, prévient la vétérinaire. “Le chien devient allergique. Cela se passe souvent entre ses six mois et ses trois ans.”

Conseils pour soulager les symptômes et prévenir les réactions allergiques

Pour limiter les symptômes, le maître peut laver régulièrement l’animal avec un shampoing anti-démangeaisons hypoallergénique. Pendant les périodes de floraison, il est conseiller de laver soigneusement les pattes du chien après chaque promenade. Passer l’aspirateur au moins une fois par semaine et nettoyer tapis et rideaux pour retirer le pollen sont de bons réflexes à adopter.


Oreilles d’herbe et surchauffe : autres dangers pour les chiens

Les propriétaires de chiens devront également faire preuve de vigilance à l’égard des oreilles d’herbe. Ces brins d’herbe apparemment inoffensifs sont munis de barbes qui peuvent se glisser dans la peau du chien et provoquer de graves inflammations. Une fois enfoncés dans la peau, le nez, les oreilles ou les paupières du chien, les poils d’herbe peuvent causer de graves problèmes. Le vétérinaire retire ke poil d’herbe sous anesthésie à l’aide d’une pince spéciale. Vérifiez que votre chien n’a pas de poils d’herbe aux pattes et aux oreilles après une promenade. La surchauffe met en danger la vie des chiens et se produit quand la température du corps dépasse 40 °C. En cas de halètement, bave, somnolence et oreilles chaudes, il rafraîchir l’animal avec de l’eau tiède.

Plus de nouvelles

Erreur

Une erreur s'est produite. Cette application ne peut plus répondre jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.