Protection animal dehors hiver

Comment protéger son animal de compagnie du froid ?

Quand l’hiver est là et que les températures chutent, nous enfilons nos vêtements bien chauds. Mais comment protéger nos animaux de compagnie du froid ?

Lorsque le mercure descend sous zéro, nos animaux de compagnie méritent une attention particulière. Certains animaux peuvent supporter les basses températures, d’autres ont besoin d’être protégés du froid. Quels sont vraiment les besoins de votre animal ? Découvrez ci-dessous les conseils de notre vétérinaire pour vous assurer que votre animal supporte bien le froid.

Un chien peut-il avoir froid ?

De nos jours, beaucoup de chiens n’ont plus de véritable poil d’hiver, car nos intérieurs sont bien chauffés. Pour la plupart des chiens, cela ne pose aucun problème. Ils savent très bien comment se réchauffer, en bougeant par exemple. Attention : si votre chien tremble, il a peut-être froid.

Protéger son chien du froid

Les chiens aux pattes courtes se refroidissent plus vite, car ils évoluent près du sol. Plus les chiens sont proches du sol, et plus ils sont frileux. Il vaut donc mieux mettre un manteau à votre chien lorsqu’il fait très froid. Les chiens aux poils fins, de même que les chiens âgés ou malades, ont également besoin d’être protégés du froid.

Autres précautions à prendre par temps froid

Le chien et la neige

Les chiens peuvent sauter et se rouler dans la neige. Certains chiens adorent même la manger. Là encore, la vigilance est de mise. L’ingestion de neige peut entraîner des troubles gastro-intestinaux.

Chez les races à poil long, la neige peut se fixer dans les poils ou s’accumuler entre les coussinets. Coupez éventuellement les poils entre les orteils et les coussinets afin d’éviter la formation de glace.

Les routes ont été salées ? Le sel de déneigement peut irriter les coussinets de votre chien. Il peut également en ingérer en se léchant les pattes. Avant de sortir votre chien, vous pouvez appliquer de la vaseline sur ses coussinets. Au retour, rincez les pattes à l’eau tiède et essuyez-les bien.

Attention aux étendues d’eau gelées

Certains chiens aiment marcher sur la glace. Sachez que votre chien ne peut pas évaluer l’épaisseur de la glace et que celle-ci pourrait donc se briser. Si votre chien tombe dans l’eau glacée, il risque de se retrouver piégé. Ne laissez donc jamais votre chien s’aventurer sur la glace.

Les chats et le froid : pas de problème !

Les chats sont mieux armés pour affronter le froid. Votre chat n’hésitera pas à rentrer à l’intérieur s’il sent qu’il fait trop froid. Veillez donc à ce qu’il puisse rentrer facilement à la maison, par une chatière par exemple.

Même s’ils supportent assez bien le froid, ils se réfugient souvent dans les endroits plus chauds, par exemple sur les pneus des voitures, près du bloc moteur. Inspectez donc votre voiture avant de démarrer.

Vous vivez près d’une étendue d’eau qui peut geler par temps froid ? Sachez que certains chats n’ont pas peur de poser leurs pattes sur une étendue d’eau gelée. Même si la couche de glace est trop fine. Dans ce cas, il est préférable de garder votre chat à l’intérieur.

Lorsqu’il fait froid, de nombreux chats sortent moins souvent et passent plus de temps à l’intérieur. Veillez donc à mettre un bac à litière à sa disposition. Les chats qui ont l’habitude de sortir préfèrent généralement boire à l’extérieur. L’hiver, le gel peut rendre les points d’eau inaccessibles. Mettez donc une gamelle d’eau à sa disposition à l’intérieur. 

Le lapin en hiver

Votre lapin vit dehors toute l’année ? Ce n’est pas un problème. En hiver, la fourrure du lapin s’épaissit pour le protéger du froid. Il est d’ailleurs préférable de les garder au moins par deux : ils pourront ainsi se tenir chaud. Si votre lapin vit dehors, il vaut mieux ne pas le rentrer, car il ne supporte pas les brusques changements de température.

Comment protéger le clapier en hiver ?

Surveiller l’eau et la nourriture

Si votre lapin dispose d’une bouteille pour s’abreuver, le bec en métal peut geler en hiver, ce qui peut empêcher votre lapin de boire. Quand les températures descendent au-dessous de zéro, installez une gamelle d’eau dans sa cage et vérifiez au moins deux fois par jour que l’eau ne gèle pas.

Le fourrage vert peut également geler, provoquant ainsi des troubles digestifs. Retirez donc toujours le fourrage lorsqu’il a gelé. 

Veillez à prévoir une couche épaisse de foin et de paille dans la cage pour que votre lapin puisse s’y réfugier.

Comment protéger les cobayes, les hamsters et les furets du froid ?

Prendre soin de son cobaye en hiver

La température idéale pour un cobaye se situe entre 18 et 21 degrés. Les cobayes peuvent vivre dehors. Si votre cobaye est habitué à vivre à l’intérieur, vous pouvez commencer à le sortir au printemps, lorsque les écarts de température sont moins importants.

Pour les cobayes qui sont habitués à vivre dehors, la cage doit être protégée du vent et de la pluie. En cas de gel ou de chutes de neige, déplacez la cage dans un endroit plus chaud, par exemple dans un abri de jardin.

Les cobayes se blottissent les uns contre les autres pour se tenir chaud. Il est donc préférable d’avoir plusieurs cobayes.

L’hibernation du hamster

Certaines espèces de hamsters entrent en hibernation lorsque la température descend en dessous de 10 degrés. Votre hamster semble mort ? Vérifiez d’abord s’il n’est pas tout simplement entré en hibernation. Le hamster est alors couché sur son flanc, à moitié enroulé sur lui-même, les pattes avant étendues. Son corps est souvent froid au toucher, mais pas rigide. En général, cet état d’hibernation dure environ une semaine. Veillez à lui fournir suffisamment de matériaux de nidification pour qu’il puisse y trouver un abri douillet. Il ne faut jamais réveiller un hamster en hibernation !

Pour éviter que votre hamster n’hiberne, il suffit de suivre les conseils suivants :

Bien aménager la cage extérieure de son furet

Votre furet vit à l’extérieur ? Veillez à ce que sa cage soit bien protégée du froid et garnissez-la de matériaux de nidification en quantité suffisante. La cage doit également disposer d’une partie abritée dans laquelle le furet peut se réfugier. Lorsque les températures sont très basses (inférieures à -7 °C), cet abri doit être chauffé.

Protégez vos oiseaux du froid

Si vous avez une volière, nous vous conseillons de la recouvrir d’une bâche en plastique pour mettre les oiseaux à l’abri des courants d’air. N’oubliez pas de faire quelques trous d’aération dans le plastique ! En hiver, les oiseaux ont également besoin de plus grandes quantités de nourriture, car ils dépensent plus d’énergie pour lutter contre le froid.

Vous avez des poules ? Sachez qu’elles doivent disposer d’un enclos bien sec et à l’abri des courants d’air. La crête et les barbillons peuvent geler en cas de très grand froid. Enduisez-les de vaseline pour les protéger.

L’hivernage du bassin à poissons

Pour que les poissons survivent à l’hiver, leur bassin doit avoir une profondeur de 90 cm au minimum. Ne nourrissez pas vos poissons durant cette période, car ils ne digèrent plus la nourriture quand la température de l’eau descend en dessous de 12 °C.

Soyez particulièrement vigilant si vous avez des poissons rouges. En hiver, les juvéniles doivent être maintenus dans une eau à 20 °C environ.

Les poissons adultes peuvent rester dans le bassin si la température de l’eau ne descend pas en dessous de 6 °C.