Calcul vessie chat

Les calculs urinaires chez le chat

Les calculs urinaires sont une affection courante chez les chats. Si vous reconnaissez les symptômes décrits ci-dessous, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Qu’est-ce que les calculs urinaires chez le chat ?

Les calculs urinaires sont de minuscules cristaux qui se forment dans la vessie du chat. Ils irritent la paroi de la vessie et risquent ainsi de provoquer une inflammation de la vessie. Chez le chat mâle, ces petits cristaux peuvent même entraîner une obstruction de l’urètre. Les types de calculs les plus fréquents chez le chat sont les calculs de struvite et les calculs d’oxalate de calcium.

Quels sont les symptômes des calculs urinaires chez le chat ?

La plupart des chats atteints de calculs urinaires souffrent d’une cystite (inflammation de la vessie). En cas de calculs urinaires, le chat peut présenter les symptômes suivants :

Si vous reconnaissez un ou plusieurs de ces symptômes, contactez votre vétérinaire.

Quelles sont les causes des calculs urinaires chez le chat ?

L’origine exacte des calculs urinaires n’est pas connue. Certains chats sont plus touchés que d’autres. Certains facteurs augmentent néanmoins le risque de formation de calculs urinaires :

Assurez-vous que votre chat garde son poids de forme et encouragez-le à faire de l’exercice. Disposez des gamelles ou fontaines à eau à différents endroits de la maison. Les aliments humides aident également à maintenir une bonne hydratation.  La mise à disposition de croquettes à volonté modifie le degré d’acidité de l’urine. À l’état sauvage, le chat répartit toutefois ses repas en 10 à 15 petites portions par jour. Il est donc préférable de lui donner à manger à volonté. Un pH urinaire trop acide favorise la formation de calculs de struvite. Les aliments riches en magnésium augmentent également le risque d’apparition de calculs de struvite. Les jeunes chats sont plus souvent concernés. Les régimes acidifiants permettent de dissoudre les calculs de struvite, ce qui permet souvent d’éviter une intervention chirurgicale. Un pH urinaire trop bas favorise la formation de calculs d’oxalate de calcium, qui s’observent plus souvent chez les chats plus âgés. Les calculs d’oxalate de calcium ne peuvent pas être dissous par l’alimentation. Ils nécessitent une intervention chirurgicale pour les retirer. Le traitement à mettre en place peut donc varier d’un chat à l’autre.

Pourquoi consulter un vétérinaire si votre chat souffre de calculs urinaires ?

Les calculs de la vessie ne sont pas mortels. En revanche, une obstruction de l’urètre peut s’avérer fatale si elle n’est pas traitée. Si votre chat a du mal à uriner ou émet seulement de petites quantités d’urine, son urètre est peut-être bouché. Contactez immédiatement votre vétérinaire. Si votre chat n’est pas traité à temps, il risque de mourir en raison d’une insuffisance rénale aigüe.

Un blocage urinaire constitue toujours une urgence vétérinaire !

Le diagnostic des calculs urinaires

Pour établir son diagnostic, votre vétérinaire prescrira une analyse d’urine. Si vous ne parvenez pas à recueillir vous-même l’urine de votre chat, le vétérinaire procèdera à un sondage urinaire.

Le traitement des calculs urinaires

Si la vessie de votre chat est pleine lors de l’examen, un cathéter sera inséré dans l’urètre pour vidanger la vessie et éliminer les calculs. Votre chat sera ensuite mis sous perfusion afin de traiter l’insuffisance rénale. Le vétérinaire le gardera quelques jours en observation.

Si la vessie de votre chat n’est pas pleine, une simple analyse d’urine suffit. Votre chat se verra administrer des médicaments et pourra rentrer chez lui. Un régime alimentaire spécial sera éventuellement prescrit. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

Les frais vétérinaires dépendent du traitement dont votre chat a besoin. En cas d’intervention chirurgicale pour ouvrir la vessie (cystotomie), la facture sera plus élevée. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire AniCura pour connaître le coût du traitement.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.