Hygiène du chat : quelques conseils de toilettage

Très attentifs à l’hygiène de leur pelage et de leurs griffes, les chats consacrent une bonne partie de leur journée à se laver. Mais la plupart d’entre eux, et surtout les chats à poil long, ont besoin de votre aide pour parfaire leur toilette. Voici donc quelques conseils pour bien réussir le rituel de toilettage.

Toiletter votre chat peut être source de grands bénéfices. Non seulement ce rituel renforcera le lien avec votre animal, mais il vous permettra aussi de mieux déceler d’éventuels changements dans son comportement et son état général. Si votre chat a le poil long, vous réduirez le risque de nœuds et de bourres, ainsi que la quantité de poils dispersés dans la maison. Un chat à poil court ou un chat d’intérieur n’aura pas besoin de beaucoup d’aide pour faire sa toilette. Pourtant, même lui ne refusera sûrement pas ces petits soins et ces câlins supplémentaires !

Établir une routine de toilettage

Observez le rituel de toilette de votre chat et établissez votre routine quotidienne sur ces bases. D’ordinaire, le chat attaque sa toilette après le repas. Mettez la routine en place lorsque votre animal est encore un chaton, travaillez par courtes séances et récompensez votre ami félin avec une friandise ou quelques gratouilles.

Si vous avez un chat d’appartement (mais cela peut également valoir pour les chats d’extérieur), n’oubliez pas de lui couper les griffes lorsque celles-ci deviennent trop longues ou pointues. Veillez à toujours garder le contrôle, tout en restant calme et patient. Une routine de toilettage familière, quotidienne et prévisible, réduira l’anxiété de votre animal.

Comment toiletter son chat ?

Cherchez une position confortable pour vous et votre chat. Posez-le sur un plan de travail de façon à ce qu’il vous tourne le dos, par exemple, ou bien asseyez-vous par terre en le plaçant entre vos jambes ou sur vos genoux. Utilisez une brosse ou un peigne en acier, en fonction de la race de votre animal.

Votre chat se montrera réticent à se faire soigner certaines parties du corps, comme les pattes arrière, le ventre et le dessous de la queue. Commencez donc par peigner les zones qui lui sont agréables, à savoir la tête ou encore le cou. Passez ensuite progressivement aux zones plus sensibles et finissez toujours par quelques câlins.

La taille des ongles demandera peut-être un peu plus d’exercice, notamment pour convaincre votre chat à se tenir tranquille… Utilisez un coupe-griffes spécial pour les chats, commencez doucement et n’oubliez pas la récompense à la fin. Attention à ne pas couper trop près de la pulpe de l’ongle, vous risqueriez de blesser votre animal. La taille n’est pas nécessaire pour un chat d’extérieur, sauf en cas de croissance excessive des griffes. 

Difficultés

Vous avez un chat d’une race à poil long ? Dans ce cas, un toilettage régulier s’impose pour éviter les nœuds et les bourres. Si vous rencontrez des bourres, isolez-les, divisez-les en fragments plus petits à l’aide d’un peigne et démêlez-les en partant du bas. Ce faisant, tenez le peigne dans une main et utilisez l’autre pour isoler et tenir la bourre à démêler.

Si les bourres sont trop larges ou denses, vous devrez peut-être les couper ou les raser. Soyez toujours prudent en utilisant une tondeuse ou des ciseaux, et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Les nœuds et les bourres peuvent être douloureux pour votre chat. Faites donc bien attention en les démêlant. Si votre chat est grès gêné par l’état de son pelage, contactez votre vétérinaire. ll sera peut-être nécessaire de mettre votre animal sous sédatif pour le débarrasser des nœuds.

Enfin, gardez à l’esprit qu’un chat âgé, obèse ou malade aura besoin d’un coup de main supplémentaire pour sa toilette.

Toilettage anormal

Tout changement dans le rituel de toilette de votre chat, comme un manque ou un excès d’hygiène, peut être un signe précurseur de maladie. L’alopécie, c’est-à-dire une perte de poils localisée due à un léchage excessif, ou la dermatite, une maladie inflammatoire caractérisée par des lésions cutanées, révèlent souvent un problème sous-jacent. Consultez votre vétérinaire si vous constatez le moindre changement dans la toilette de votre animal.