Coryza du chat

Le coryza du chat

Le coryza du chat est une maladie très contagieuse, qui s’apparente souvent à un gros rhume. Faites vacciner votre chat contre le coryza.

Le coryza du chat

Le coryza du chat se présente sous deux formes : une forme aiguë et une forme chronique. La gravité des symptômes est très variable d’un animal à l’autre. En Belgique, le vaccin contre le coryza fait partie du protocole de vaccination.

Le coryza du chat : symptômes

Le coryza du chat se manifeste par les symptômes suivants :

Si vous reconnaissez un ou plusieurs de ces symptômes chez votre chat, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Le coryza du chat : causes

Le coryza du chat est une maladie virale, très répandue chez les chats errants et dans les refuges. Elle touche plus particulièrement les chatons et les chats dont le système immunitaire est affaibli.

Pourquoi consulter un vétérinaire si votre chat souffre du coryza ?

Chez certains chats, les symptômes du rhume évoluent en pneumonie. La santé de votre chat peut se détériorer très rapidement. Dans les cas les plus extrêmes, les chats très jeunes ou affaiblis peuvent mourir de cette maladie. De plus, le virus est particulièrement contagieux entre chats. 50 % des chats ayant contracté le coryza restent contagieux pour les autres chats. Faites donc vacciner votre chat.

Comment prévenir le coryza chez le chat ?

Faites vacciner votre chat. Les chats qui restent à l’intérieur peuvent également attraper le coryza. Car la maladie peut aussi se transmettre indirectement via l’environnement, l’air ou l’homme. Si votre animal ou vous n’avez aucun contact avec d’autres chats, un rappel tous les 3 ans suffit.

Le coryza du chat : diagnostic

Le diagnostic est établi par votre vétérinaire à l’issue d’un examen clinique. À l’aide de prélèvements, le vétérinaire pourra confirmer ou infirmer le diagnostic.

Le coryza du chat : traitement

Il n’existe pas de traitement spécifique contre les virus responsables du coryza. Il faut laisser la maladie suivre son cours. Des gouttes nasales peuvent être administrées pour soulager le chat. Le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques en cas de surinfection bactérienne. Les cas plus graves peuvent nécessiter d’hospitaliser l’animal pour le mettre sous perfusion et soulager la douleur.

Si le coryza prend une forme chronique, le chat ne sera jamais totalement guéri. Vous pouvez rendre la vie de votre chat plus agréable en lui nettoyant régulièrement les yeux et le nez au sérum physiologique. Emmenez votre chat dans la salle de bains lorsque vous prenez une douche. La vapeur peut aider à ramollir les sécrétions.

Un chat atteint de coryza souffre également d’une diminution de l’odorat, ce qui entraîne une perte d’appétit. Vous pouvez réchauffer ses aliments pour faire ressortir leur odeur. Si votre chat ne mange pas assez, le vétérinaire peut prescrire un médicament pour stimuler son appétit. Veillez également à ce qu’il boive suffisamment d’eau.

Dans certains cas, il est nécessaire de réalimenter le chat par sonde naso-œsophagienne.

Sonde naso-œsophagienne chez un chat.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.