Souffle au coeur chat

Le souffle au cœur chez le chat

Le souffle au cœur est souvent le symptôme d’une maladie sous-jacente. Faites examiner votre chat par un vétérinaire.

Le souffle au cœur chez le chat 

Le souffle au cœur est souvent découvert par hasard lors d’une consultation chez le vétérinaire. Il témoigne généralement d’un trouble cardiaque sous-jacent.

Le souffle au cœur chez le chat : symptômes

Les chats atteints d’une maladie cardiaque présentent les symptômes suivants :

Le souffle au cœur chez le chat : causes

Environ 2 % des chatons sont atteints d’une maladie cardiaque congénitale. L’anomalie est souvent diagnostiquée plus tard.

La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) est la cause la plus fréquente d'un souffle au cœur. Certaines races sont plus fréquemment atteintes, comme le Maine Coon, le Ragdoll, le Norvégien et le Sphynx.

Chez les chats souffrant d'hypertension artérielle, le muscle cardiaque s’épaissit. Cet épaississement peut conduire à un souffle au cœur. L'hypertension artérielle peut également entraîner une cécité, des hémorragies cérébrales et une insuffisance rénale.

Pourquoi consulter un vétérinaire si votre chat souffre d’un souffle au cœur ?

Le souffle au cœur en lui-même ne présente aucun danger pour votre chat. Votre chat peut très bien vivre avec un souffle cardiaque. Mais il doit faire l’objet d’un suivi régulier afin de déceler d’éventuels symptômes associés à une maladie cardiaque.

Le souffle au cœur chez le chat : diagnostic

Une échographie permet de mettre en évidence une éventuelle anomalie cardiaque. Si le chat est âgé de 7 ans ou plus, le vétérinaire mesure également la pression artérielle de l’animal.

Le souffle au cœur chez le chat : traitement

Le traitement dépend de la cause sous-jacente du souffle cardiaque. Si aucune anomalie n’est détectée, le chat peut être mis sous anticoagulant à titre préventif. Le souffle au cœur nécessite un traitement médical en présence d’arythmies ou de liquide dans les poumons (œdème pulmonaire).

Selon la gravité observée lors de l'examen, le traitement peut être soit médical, soit chirurgical. Votre vétérinaire examinera avec vous les différentes options pour votre animal.