Cherry eye

Le cherry eye chez le chien

Le cherry eye (« œil de cerise ») est une affection oculaire non dangereuse, mais néanmoins source d’inconfort pour le chien.

Qu’est-ce qu’un cherry eye ?

Si votre chien souffre d’un cherry eye, la glande lacrymale de la troisième paupière est gonflée et saillante. Le gonflement (hyperplasie) empêche l’écoulement des larmes.

Une petite boule ressemblant à une cerise (d’où l’appellation « cherry eye » en anglais) se forme alors au coin de l’œil.

Quels sont les symptômes d’un cherry eye ?

Le liquide lacrymal s’écoule à l’extérieur de l’œil. Vous trouverez des traces de larmes sur le pelage sous les yeux. L’œil de votre chien est rouge et gonflé. Le cherry eye n’est pas dangereux, mais il finit par irriter l’œil et provoquer une infection.

Quelles sont les causes d’un cherry eye ?

Chez certains chiens, la troisième paupière (ou membrane nictitante) a tendance à se retourner facilement. La glande lacrymale, qui est normalement cachée, devient alors apparente. Cette affection est plus fréquente chez les races à museau court comme le Bulldog Anglais et le Pékinois, mais aussi chez d’autres races comme le Caniche et le Beagle. Parfois, le cherry eye peut être dû à une inflammation de l’œil. La glande lacrymale gonfle et la troisième paupière se retourne. 

En général, cette affection n’atteint d’abord qu’un seul œil, avant de toucher quelque temps plus tard l’autre œil. Malheureusement, il n’y a aucun moyen d’éviter son apparition.

Pourquoi consulter ?

Si cette affection est non traitée, le gonflement peut favoriser la survenue d’infections.

Le diagnostic d’un cherry eye

Si vous emmenez votre chien chez un vétérinaire AniCura, celui-ci pourra facilement établir le diagnostic.

Le traitement d’un cherry eye

Le vétérinaire AniCura tente d’abord de replacer manuellement la glande. Mais en général, il est nécessaire d’intervenir chirurgicalement. Autrefois, l’intervention consistait en l’ablation de la troisième paupière, réalisée sous anesthésie locale. 

On sait aujourd’hui que cette glande joue un rôle essentiel dans la production du liquide lacrymal, qui maintient la cornée humide et protège l’œil des infections. La technique chirurgicale actuelle permet de préserver la glande lacrymale. Elle consiste à créer une « poche » dans la face interne de la troisième paupière. Le vétérinaire réalise 2 incisions de part et d’autre de la glande. Ces incisions sont ensuite suturées pour former une poche ou enveloppe (voir photo (d)) dans laquelle la glande lacrymale est remise en place. Cette intervention présente néanmoins quelques inconvénients :

La technique chirurgicale actuelle : 

Si vous soupçonnez que votre chien souffre d’un cherry eye, contactez un vétérinaire AniCura.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.