Préparer son chien à la visite chez le vétérinaire

Aller chez le vétérinaire… Votre chien n’en raffole pas. Mais il devra bien s’y résoudre un jour. Mieux vaut alors le préparer à cette visite, afin qu’il soit calme et confiant le jour J. Nous vous proposons quelques exercices simples à faire chez vous.

L’essentiel, c’est de préparer votre chien aux situations et aux comportements qui caractérisent une visite chez le vétérinaire. Voici quelques exemples d’actes à effectuer : coucher votre chien sur le côté, toucher ses pattes, examiner sa gueule, ses yeux et ses oreilles, soulever sa queue, prendre sa température et lui faire porter une muselière.

Ces exercices aideront votre fidèle compagnon à acquérir un sentiment de maîtrise. Si vous avez commencé tôt, lorsqu’il n’était encore qu’un chiot, votre chien ne rechignera sans doute jamais à se faire scruter les oreilles, palper les coussinets ou prendre la température par un étranger. Mais ne vous inquiétez pas si vous avez un chien adulte, car même les séniors peuvent apprendre à se faire examiner !

Pendant l’entraînement, il importe de choisir un rythme qui convient à votre chien. L’idéal serait de commencer par de brèves séances, en choisissant des moments où votre animal est calme et détendu. Apprenez à décoder son langage corporel et adaptez l’entraînement à ce dernier. Ainsi, s’il cherche à se dérober ou s’il détourne brusquement la tête lorsque vous essayez de lui toucher les dents, vous avez peut-être été trop rapide. Essayez d’y aller plus doucement. Comme pour tout apprentissage, il importe de procéder avec calme et méthode, en augmentant progressivement le rythme et en donnant beaucoup d’amour à votre animal, sans oublier la petite récompense à la fin. L’entraînement doit être un moment de plaisir ! 

Un examen quotidien vous permettra non seulement d’habituer votre chien à être manipulé, mais aussi de détecter à temps d’éventuelles maladies ou blessures. Commencez par la tête – gueule, museau, yeux et oreilles – puis descendez vers le reste du corps. Assurez-vous que la peau et la fourrure ne présentent pas de rougeurs ou de nœuds, puis palpez les pattes, les coussinets, le cou et le dos pour repérer d’éventuels douleurs ou gonflements. Il est également recommandé de prendre la température de votre chien. Ainsi, vous connaîtrez sa température normale.

Si vous souhaitez plus de conseils et d’astuces d’entraînement, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.