Hernie discale chien

La hernie discale chez le chien

Comment reconnaître une hernie discale chez votre chien ? Et comment la traiter ? Dans de nombreux cas, il est important de la diagnostiquer le plus précocement possible pour éviter une paralyse définitive.

Qu’est-ce qu’une hernie discale chez le chien ?

Une hernie discale dorsale ou cervicale correspond à un déplacement d’un disque intervertébral, en raison de la dégénérescence de ce dernier. Le disque peut finir par se déchirer. C’est très douloureux pour le chien. En cas de déchirure, le noyau du disque vertébral vient comprimer la moelle épinière et/ou les racines nerveuses. Cette compression provoque des troubles de la coordination et une diminution de la force musculaire. Dans les cas les plus graves, le chien est totalement paralysé.

Autres hernies

Une hernie périnéale est une rupture ou déchirure des muscles autour de l’anus. Les muscles du plancher pelvien ne peuvent alors plus jouer leur rôle de soutien. Il existe également des hernies inguinales, des hernies scrotales et des hernies ombilicales. Ces affections nécessitent des traitements différents. 

Les symptômes d’une hernie discale chez le chien

Comment reconnaître une hernie discale chez votre chien ? Les plaintes ou symptômes dépendent de la localisation de la hernie. Veuillez noter que les symptômes décrits ci-dessous peuvent s’apparenter à ceux d’autres pathologies. Si vous soupçonnez que votre chien souffre d’une hernie, n’hésitez pas à nous contacter sans engagement pour obtenir davantage d’informations sur les différents traitements possibles. Chez AniCura, vous trouverez des vétérinaires dotés d’une grande expérience dans le traitement des hernies.

Une hernie qui s’accompagne de signes de paralysie constitue toujours une urgence vétérinaire !

Hernie au niveau des vertèbres cervicales :

Hernie discale au niveau des vertèbres thoraciques :

Hernie discale au niveau des lombaires :

Les causes d’une hernie discale chez le chien

L’usure des disques intervertébraux peut être due au vieillissement (prématuré) ou à une sollicitation excessive.

Le diagnostic de la hernie discale chez le chien

Pour établir le diagnostic, le vétérinaire vous interrogera d’abord sur l’apparition et l’évolution des symptômes chez votre chien. Il effectuera un examen clinique et neurologique complet pour localiser le problème et évaluer le degré de compression de la moelle épinière.

Des examens complémentaires sont toujours nécessaires pour établir un diagnostic précis, comme les examens d’imagerie médicale suivants :

Le scanner ou l’IRM permettent de déterminer la localisation exacte de la hernie avant une éventuelle intervention chirurgicale.

Le traitement de la hernie discale chez le chien

Une hernie qui s’accompagne de signes de paralysie constitue toujours une urgence vétérinaire ! Plus la hernie est diagnostiquée et traitée précocement, plus les chances de guérison sont élevées. AniCura met à votre disposition une équipe de spécialistes dotés d’une grande expérience aussi bien au niveau du diagnostic que dans le traitement des hernies chez le chien.

La hernie peut toucher trois régions de la colonne vertébrale de votre chien : le cou (vertèbres cervicales), le milieu du dos (vertèbres thoraciques) ou le bas du dos (vertèbres lombaires).

Hernie au niveau des vertèbres cervicales

Une mise au repos et l’administration de médicaments peuvent améliorer temporairement les symptômes. Mais le plus souvent, l’opération chirurgicale demeure la seule solution. Ce type de hernie s’accompagne de douleurs intenses et prolongées et peut aller jusqu’à la paralysie totale des quatre membres.

L’opération se fait généralement par l’avant du cou. La trachée, l’œsophage et les gros vaisseaux sanguins sont écartés pour permettre au chirurgien d’accéder aux vertèbres. Le chirurgien réalise ensuite une ouverture dans les corps vertébraux des vertèbres cervicales afin de retirer délicatement la hernie.

Hernie au niveau des vertèbres thoraciques

La hernie se produit souvent au milieu du dos. C’est dans cette région que les vertèbres sont les plus sollicitées. Ce type de hernie apparaît souvent dès le plus jeune âge chez les races à pattes courtes, comme le Teckel, le Bouledogue Français et le Shih Tzu.

Si les symptômes sont légers, le repos et les médicaments peuvent suffire. Chez certains chiens, les symptômes continuent malheureusement à s’aggraver malgré ce traitement médical. L’opération chirurgicale s’impose si le chien présente les symptômes suivants :

Au cours de l’intervention, le chirurgien enlève une partie de l’os sur la face latérale des vertèbres. Il retire ensuite délicatement la hernie. 

Après l’opération, votre chien reste en général quelques jours chez le vétérinaire afin qu’il puisse lui apporter tous les soins nécessaires. Dès qu’il sera suffisamment rétabli, vous pourrez le ramener chez vous pour l’aider à récupérer durant sa convalescence.

Hernie au niveau des vertèbres lombaires

Si la hernie se produit dans le bas du dos, elle s’accompagne souvent d’autres modifications : bascule du sacrum, déplacement des vertèbres, épaississement des ligaments exerçant une pression supplémentaire sur les racines nerveuses… On parle alors de sténose lombo-sacrée dégénérative (SLSD), également connue sous le nom de « syndrome de la queue de cheval » (SQC). Les hernies au niveau des vertèbres touchent surtout les chiens de grande taille, comme le Berger Allemand.

Quelles sont les chances de succès de l’opération ?

Les chances de récupération dépendent du type de hernie, de sa localisation, de la durée et de la gravité des symptômes. Dans la plupart des cas, les chirurgiens AniCura pourront évaluer les chances de réussite avant l’intervention. Ils vous expliqueront également le déroulement des soins post-opératoires. Pour que votre chien récupère rapidement, il devra suivre des séances de kinésithérapie active.

La hernie discale chez le chat

Saviez-vous que votre chat peut également avoir besoin d’une opération pour une hernie ? Cliquez ici pour en savoir plus sur les hernies discales chez le chat.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.