Problèmes dentaires lapin

Les problèmes dentaires chez le lapin

Les dents de votre lapin poussent durant toute sa vie. Épargnez-lui de douloureux problèmes dentaires grâce à des visites régulières chez le vétérinaire.

Quels sont les problèmes dentaires chez le lapin ?

La dentition du lapin se compose de :

Les dents du lapin poussent de 2 mm par semaine. Les dents s’usent naturellement. Cependant, elles peuvent devenir trop longues si elles sont mal alignées. Emmenez alors votre lapin chez le vétérinaire. Lorsqu’elles sont trop longues, les dents peuvent provoquer des lésions dans la cavité buccale et empêcher le lapin de manger suffisamment et ainsi le mettre gravement en danger. 

 

Incisives trop longues chez un lapin 

Si votre lapin refuse de manger, contactez immédiatement votre vétérinaire !

Quels sont les symptômes des problèmes dentaires chez le lapin ?

Les lapins souffrant de problèmes dentaires ne peuvent plus se nourrir correctement. Ils éprouvent des difficultés à mâcher les aliments. Or, un lapin qui ne mange pas bien peut rapidement souffrir de graves problèmes intestinaux.

Les lapins ayant des problèmes dentaires peuvent également présenter les symptômes suivants :

Si vous reconnaissez un ou plusieurs de ces symptômes, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Quelles sont les causes des problèmes dentaires chez le lapin ?

Certains problèmes dentaires proviennent de malformations congénitales : mâchoire supérieure trop courte, malocclusion, absence d’incisives secondaires...

Les problèmes dentaires peuvent également être dus à une alimentation inadaptée. Votre lapin doit toujours disposer d’une quantité suffisante de fourrage grossier, indispensable au bon fonctionnement de son système digestif et à l'usure de ses dents.  Une alimentation inappropriée peut également provoquer des carences en vitamine D et en calcium, qui peuvent être à l’origine de problèmes dentaires.

Enfin, les problèmes dentaires peuvent également être causés par des traumatismes (fracture d’une dent ou de la mâchoire).

Pourquoi faut-il faire couper les dents de son lapin ?

Si vous ne faites pas couper les dents de votre lapin, les complications suivantes peuvent survenir :

Que pouvez-vous faire ?

Habituez votre lapin dès son plus jeune âge aux contrôles dentaires, afin de détecter les problèmes à un stade précoce.

Offrez à votre lapin un régime alimentaire adapté pour prévenir les problèmes dentaires. Le foin, par exemple, est indispensable pour assurer une usure naturelle des dents. Riche en fibres, le foin contribue aussi au bon fonctionnement du système digestif. Si vous n’avez pas de foin, vous pouvez également lui donner de l’herbe fraîche, des brindilles et des feuilles vertes.

Complétez l'alimentation de votre lapin avec des croquettes qui sont toutes identiques et donc impossibles à trier afin d’éviter les carences.

Sortez régulièrement votre lapin à l’extérieur. La lumière du soleil stimule la production de vitamine D qui contribue à la solidité des dents et des mâchoires.

Ne lui donnez pas de pierre à ronger ni de pierre à sel, car votre lapin risque de développer des calculs urinaires.

Le diagnostic des problèmes dentaires chez le lapin

Si votre lapin n’use pas correctement ses incisives, votre vétérinaire pourra facilement établir un diagnostic. L’examen des molaires sera réalisé sous anesthésie générale.

Le traitement des problèmes dentaires chez le lapin

Le traitement des problèmes de dents chez votre lapin dépend de leur cause sous-jacente.

Si les incisives sont trop longues, celles-ci doivent être taillées ou retirées sous anesthésie générale. Le vétérinaire éliminera les pointes acérées des molaires. Si votre lapin souffre d’un abcès, des radiographies seront prises sous anesthésie générale pour visualiser les racines des dents.

Lisez également notre article sur les abcès chez le lapin.

Le coût du traitement dépend de l’origine du problème et de l’ampleur des symptômes. N’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura pour vous renseigner sur les tarifs des soins.

Contactez un vétérinaire

Parfois les symptômes décrits dans cet article nécessitent une prise en charge, parfois non. Nous vous recommandons pour cette raison de vous faire conseiller par un vétérinaire.

Trouver une clinique qui peut vous aider.