Persan

Si vous cherchez un chat doux avec une somptueuse robe à poil long, le chat Persan ne pourra que vous séduire.

Chat persan

Bon à savoir

Cette race est sujette à de nombreux problèmes de santé. Pour en savoir plus, consultez la partie consacrée aux maladies héréditaires.

Origines de la race

Le chat Persan est l’une des races de chats les plus anciennes. Ce félin doit son nom à la région dont il est originaire : la Perse (l’Iran actuel). Des découvertes archéologiques en Asie et des hiéroglyphes égyptiens montrent également des représentations de chats à poil long. Au 18e siècle, cette race était très prisée par l’aristocratie française.

Le Persan tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec son nez plat, est issu du croisement entre un Persan au nez non aplati et un Angora turc. La race fut développée en Grande-Bretagne au 19e siècle. Au début du 20e siècle, la race gagna les États-Unis où les éleveurs continuèrent le travail de sélection mené par les Britanniques.

Caractère du Persan

Le Persan est un chat doux, docile et facile à vivre. Il a besoin de vivre dans un environnement calme. Même s’il apprécie la présence de ses maîtres, le Persan supporte très bien de rester seul. Le chat Persan n’est pas très bavard. Pour communiquer, il émet de petits miaulements. Il vaut mieux le garder à l’intérieur, car ce n’est pas un bagarreur et il aurait du mal à se défendre.

Activité physique

Le chat Persan n’a pas la réputation d’être très actif. La plupart des Persans préfèrent se prélasser sur le canapé dans leur endroit favori. Ces chats adorent se faire câliner.

Toilettage du chat Persan

Le chat Persan doit être brossé tous les jours. Le passage de la brosse permet de retirer les poils morts et d’éviter les nœuds. Il est conseillé de lui donner un bain hebdomadaire. Séchez sa fourrure à l’aide d’un sèche-cheveux à température minimale. Il arrive que des excréments et de la saleté restent collés à ses poils en dessous de sa queue. Aidez donc votre chat à nettoyer ces zones. Habituez votre chaton Persan au toilettage dès son plus jeune âge. 

Dressage 

Le Persan aime se faire peigner et cajoler par les enfants. Ne vous attendez pas à ce qu’il participe à des jeux énergiques. Proposez-lui des jouets avec lesquels il peut jouer à son rythme.

Caractéristiques de la race

Type

Originaire d’Asie centrale, le chat Persan fait partie des races de chats naturelles.

Taille et poids

Couleur

La robe du chat Persan se décline dans une grande variété de couleurs et de patrons. Le blanc, le noir, le bleu, le chocolat, le crème, le roux, le lilas, le silver (argenté) et le doré figurent parmi les couleurs les plus courantes. La robe du Persan peut également présenter les patrons suivants : shaded, tabby et smoke.

Espérance de vie  

Le chat Persan vit en moyenne de 12 à 16 ans. 

Particularités

Il existe deux types de Persans : le Persan de type « Peke Face » (face de Pékinois), dont le visage est extrêmement plat, et le Persan de type « Doll Face » (tête de poupée). Plus son visage est plat, plus il risque de souffrir de problèmes respiratoires. Tenez-en compte lors du choix de votre chat. Essuyez quotidiennement le coin des yeux de votre Persan pour éviter l’accumulation de saletés. Veillez à ce que la litière ne reste pas accrochée à sa fourrure.

Caractéristiques physiques

Le chat Persan possède un corps musclé, de courtes pattes et une queue très fournie. Sa grosse tête ronde est dotée de grands yeux expressifs, d’un nez plat et de petites oreilles duveteuses. La couleur des yeux dépend de celle de sa robe.

Maladies héréditaires

Nous vous déconseillons de vous orienter vers cette race en raison des nombreuses maladies héréditaires qui nuisent à son bien-être. Sa tête extrêmement plate (brachycéphalie) est à l’origine de plusieurs affections héréditaires : 

Autres maladies héréditaires : 

Afin de prévenir les maladies héréditaires, mais aussi certaines maladies virales comme la calicivirose, le sida du chat et la leucose, les clubs de races félines ont établi des règles visant à mieux encadrer les élevages. Sur leur site, vous trouverez les tests obligatoires ou recommandés pour les parents. Ces tests de dépistage permettent d’exclure de la reproduction les animaux porteurs d’une maladie. Contrairement à leurs équivalents canins, les clubs félins sont des associations généralistes qui s’occupent de plusieurs races. Vous trouverez de plus amples informations sur les sites suivants : 

Si vous avez des doutes, contactez votre vétérinaire ou rendez-vous à une exposition féline pour vous renseigner auprès des éleveurs sur les maladies génétiques et les particularités de la race.

La race est également sujette à l’isoérythrolyse néonatale, qui peut être une cause importante de décès chez les chatons. Il existe 3 groupes sanguins différents chez les chats. Le groupe A est le plus répandu. Mais certains Persans sont du groupe B. Le mariage de chats de groupe AB ou B avec ceux du groupe A peut aboutir à une isoérythrolyse néonatale. Dans les premières 24 heures après la naissance, le chaton absorbe des anticorps anti-A transmis par le lait maternel. Ces anticorps détruisent les globules rouges du chaton, qui finit par mourir.

Alimentation

Même si le Persan n’est pas un chat énergique, il a besoin d’aliments riches en éléments nutritifs. Donnez-lui des aliments riches en protéines. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura.

Commerce incontrôlé ou illégal de chats

L’acquisition d’un chat n’est pas une décision à prendre à la légère. De même, veillez à bien choisir l’endroit où vous irez chercher votre futur compagnon. En Belgique aussi, il existe des « usines à chatons ». Ces éleveurs peu scrupuleux ne se soucient pas du bien-être des chatons et des parents et ne sont motivés que par l’appât du gain. Ils commercialisent une grande variété de races et les chatons sont disponibles rapidement, alors que les éleveurs réputés fonctionnent souvent avec une liste d’attente. Ces chatons viennent de l’étranger, où ils sont séparés trop tôt de leur mère qui enchaîne les portées dans des conditions déplorables. Les acheteurs soutiennent donc sans le savoir le commerce incontrôlé, voire illégal de chats. Sevrés prématurément, ces chatons ne sont généralement pas non plus correctement vaccinés. De plus, il y a très peu de chances que les parents aient subi des tests de dépistage des maladies héréditaires. Assurez-vous que l’éleveur est digne de confiance et que les chatons sont élevés dans de bonnes conditions pendant les premiers mois de leur vie. Cela vaut aussi pour les chats vendus par des particuliers en ligne. Les chatons mal élevés ou mal soignés risquent de développer des maladies graves (qu’elles soient héréditaires ou non), parfois mortelles. Renseignez-vous donc bien avant d’acheter un chaton ou un chat adulte pour éviter tout chagrin et des frais inutiles. Vous êtes bien entendu impatient d’accueillir votre petite boule de poils chez vous, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que deviennent les chatons invendus ? Choisissez donc bien votre chaton. Même si vous devez patienter un peu, cela vaut la peine d’attendre !

Adopter un chat

Bien évidemment, rien ne vous oblige à acheter un chaton. Dans les refuges, de nombreux chats adorables attendent de trouver un foyer chaleureux. Sur ce site, vous trouverez un aperçu de tous les chats éligibles à l’adoption.

Cinq faits intéressants sur le chat Persan

  1. Il vaut mieux le garder à l’intérieur, car ce n’est pas un bagarreur et il aurait du mal à se défendre.
  2. Essuyez quotidiennement le coin des yeux de votre Persan pour éviter l’accumulation de saletés.
  3. Il existe deux types de Persans : le Persan de type « Peke Face » (face de Pékinois), dont le visage est extrêmement plat, et le Persan de type « Doll Face » (tête de poupée). 
  4. Le Persan aime se faire peigner et cajoler par les enfants. 
  5. Le Persan tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec son nez plat, est issu du croisement entre un Persan au nez non aplati et un Angora turc.