Oriental Shorthair

Si vous cherchez un chat intelligent, bavard et curieux, l’Oriental Shorthair est fait pour vous !

Oriental shorthair

Bon à savoir

Origines de la race

Dans les années 1950, des éleveurs britanniques ont voulu créer une variante du Siamois à la robe uniforme. Ils ont croisé des Siamois avec le British et l’American Shorthair, le Bleu Russe, l’Abyssin et des chats domestiques à poil court. Les chatons sans patron « colorpoint » issus de ces croisements ont ensuite été croisés avec des Siamois, ce qui a donné les premières générations de chats Oriental Shorthair.

En 1958, la race fut reconnue sous le nom de « Chestnut Brown Foreign » Elle a ensuite porté le nom de « Havanna Brown », qui est toujours l’appellation officielle de cette race aux États-Unis. Une variété à poil long a également vu le jour, l’Oriental Longhair.

Caractère de l’Oriental Shorthair

L’Oriental Shorthair est très attaché à son maître. C’est un chat malin, affectueux et bavard. L’Oriental Shorthair est de nature curieuse. Il cohabite très bien avec les enfants et les autres animaux de compagnie. Il a une voix puissante que vous pouvez facilement reconnaître. Mais il n’aime pas rester seul trop longtemps. Si vous vous absentez beaucoup, il est préférable d’en adopter deux de la même portée.

Activité physique

L’Oriental Shorthair est un chat athlétique qui a besoin de beaucoup se dépenser. Il adore l’action.

Toilettage de l’Oriental Shorthair

Le pelage court et soyeux de l’Oriental Shorthair est facile à entretenir. Brossez-le une fois par semaine pour éliminer les poils morts. L’Oriental Longhair doit être brossé plusieurs fois par semaine pour éviter la formation de nœuds.

Dressage 

Stimulez votre Oriental Shorthair mentalement avec des casse-têtes, le rapport d’objets ou l’entraînement au clicker. S’il s’ennuie, il trouvera de quoi faire pour se divertir ou attirer votre attention.

Caractéristiques de la race

Type

Originaire de Thaïlande, l’Oriental Shorthair a été développé en tant que race par des éleveurs américains et britanniques. Il est le résultat d’un croisement entre un Siamois et un European Shorthair.

Taille et poids

Couleur

La robe de l’Oriental Shorthair se décline dans d’innombrables combinaisons de couleurs. Les patrons les plus courants sont le solide (uni), le smoke, le tabby et le bicolore.

Espérance de vie  

L’Oriental Shorthair vit en moyenne de 10 à 15 ans. 

Particularités

L’Oriental Shorthair a tendance à s’attacher à une personne en particulier. Veillez donc à bien le socialiser dès son plus jeune âge.

Caractéristiques physiques 

L’Oriental Shorthair a un corps musclé et élancé. Ses pattes sont hautes et sa queue est longue. Il possède une tête cunéiforme, avec un nez long et étroit et de grandes oreilles triangulaires. Ses yeux en forme d’amande peuvent être verts, bleus ou vairons.

Maladies héréditaires

L’Oriental Shorthair est sujet à certaines maladies héréditaires. Il s’agit notamment des affections suivantes :

Afin de prévenir les maladies héréditaires, mais aussi certaines maladies virales comme la calicivirose, le sida du chat et la leucose, les clubs de races félines ont établi des règles visant à mieux encadrer les élevages. Sur leur site, vous trouverez les tests obligatoires ou recommandés pour les parents. Ces tests de dépistage permettent d’exclure de la reproduction les animaux porteurs d’une maladie. Contrairement à leurs équivalents canins, les clubs félins sont des associations généralistes qui s’occupent de plusieurs races. Vous trouverez de plus amples informations sur les sites suivants : 

Si vous avez des doutes, contactez votre vétérinaire ou rendez-vous à une exposition féline pour vous renseigner auprès des éleveurs sur les maladies génétiques et les particularités de la race.

Alimentation

À l’âge adulte, l’Oriental Shorthair n’a pas besoin d’une alimentation particulière. Mais les chatons et les chats stérilisés ont besoin d’une alimentation adaptée pour éviter les problèmes de surpoids. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura.

Commerce incontrôlé ou illégal de chats

L’acquisition d’un chat n’est pas une décision à prendre à la légère. De même, veillez à bien choisir l’endroit où vous irez chercher votre futur compagnon. En Belgique aussi, il existe des « usines à chatons ». Ces éleveurs peu scrupuleux ne se soucient pas du bien-être des chatons et des parents et ne sont motivés que par l’appât du gain. Ils commercialisent une grande variété de races et les chatons sont disponibles rapidement, alors que les éleveurs réputés fonctionnent souvent avec une liste d’attente. Ces chatons viennent de l’étranger, où ils sont séparés trop tôt de leur mère qui enchaîne les portées dans des conditions déplorables. Les acheteurs soutiennent donc sans le savoir le commerce incontrôlé, voire illégal de chats. Sevrés prématurément, ces chatons ne sont généralement pas non plus correctement vaccinés. De plus, il y a très peu de chances que les parents aient subi des tests de dépistage des maladies héréditaires. Assurez-vous que l’éleveur est digne de confiance et que les chatons sont élevés dans de bonnes conditions pendant les premiers mois de leur vie. Cela vaut aussi pour les chats vendus par des particuliers en ligne. Les chatons mal élevés ou mal soignés risquent de développer des maladies graves (qu’elles soient héréditaires ou non), parfois mortelles. Renseignez-vous donc bien avant d’acheter un chaton ou un chat adulte pour éviter tout chagrin et des frais inutiles. Vous êtes bien entendu impatient d’accueillir votre petite boule de poils chez vous, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que deviennent les chatons invendus ? Choisissez donc bien votre chaton. Même si vous devez patienter un peu, cela vaut la peine d’attendre !

Adopter un chat

Bien évidemment, rien ne vous oblige à acheter un chaton. Dans les refuges, de nombreux chats adorables attendent de trouver un foyer chaleureux. Sur ce site, vous trouverez un aperçu de tous les chats éligibles à l’adoption.

Cinq faits intéressants sur l’Oriental Shorthair

  1. La robe de l’Oriental Shorthair se décline dans d’innombrables combinaisons de couleurs. 
  2. Il cohabite très bien avec les enfants et les autres animaux de compagnie. 
  3. L’Oriental Shorthair a tendance à s’attacher à une personne en particulier. Veillez donc à bien le socialiser dès son plus jeune âge.
  4. Stimulez votre Oriental Shorthair mentalement avec des casse-têtes, le rapport d’objets ou l’entraînement au clicker.
  5. Ce chat n’aime pas rester seul trop longtemps. Si vous vous absentez beaucoup, il est préférable d’en adopter deux de la même portée.