Bouvier Bernois

Si vous cherchez un chien gentil, affectueux et intelligent, le Bouvier Bernois sera un compagnon idéal pour votre famille.

Bouvier bernois

En savoir plus

Origines de la race

Le Bouvier Bernois est originaire de la région des Alpes bernoises, en Suisse, où il était utilisé comme chien de ferme. 

Les ancêtres du Bouvier Bernois sont arrivés en Suisse il y a environ 2 000 ans avec les légions romaines. Les chiens romains de type Mastiff ont alors été croisés avec d’autres chiens locaux pour créer la race que nous connaissons aujourd’hui.

Le Bouvier Bernois est aujourd’hui un chien de famille très populaire.

Caractère du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est un chien vigilant et sûr de lui. Il est dévoué à son maître et très affectueux avec les enfants. Le Bouvier Bernois aime faire plaisir à son maître, ce qui le rend facile à éduquer.

Lorsqu’il est bien éduqué, son instinct de chien de garde ne pose aucun problème. Le Bouvier Bernois est un chien très amical, calme et détendu.

Activité physique

Le Bouvier Bernois a besoin de se dépenser au quotidien. Il aime les longues promenades et peut courir très vite.

Ne soumettez toutefois pas les chiots de cette race au même régime d’exercice que les adultes, car leurs os et articulations ne sont pas entièrement développés avant l’âge de 12 ou 18 mois. Augmentez donc progressivement la quantité d’exercice.

Toilettage du Bouvier Bernois

Le pelage du Bouvier Bernois est épais et long. Brossez votre Bouvier Bernois une fois par semaine ou tous les jours par temps de pluie. Un brossage régulier favorise l’élimination des saletés. Ainsi, vous n’aurez pas à laver trop souvent votre chien.

Dressage

Le Bouvier Bernois est généralement facile à éduquer. Il est gentil et affectueux et aime apprendre de nouvelles choses. Mais la race a une maturité tardive, tant sur le plan physique que mental. Ne commencez donc pas les exercices trop tôt. 

Il est important d’entraîner votre chiot mentalement afin qu’il apprenne comment se comporter envers les étrangers. Lors des exercices, veillez à donner des instructions claires en privilégiant le renforcement positif.

Caractéristiques de la race

Type

Le Bouvier Bernois appartient au groupe des chiens de travail, comme le Grand Bouvier Suisse, le Bouvier de l’Entlebuch et le Bouvier de l’Appenzell.

Taille et poids

Couleur

Le pelage du Bouvier Bernois est tricolore : noir, brun et blanc.

Particularités

Le Bouvier Bernois supporte mal la chaleur. Par temps chaud, il a besoin d’un endroit ombragé et de beaucoup d’eau.

Espérance de vie  

Le Bouvier Bernois vit en moyenne 7 ans. 

Maladies héréditaires

Le Bouvier Bernois est sujet à certaines maladies héréditaires. Les cancers comptent parmi les plus graves. Parmi les plus fréquents, l’histiocytose maligne (tumeur affectant certaines cellules du système immunitaire) et le mastocytome. La race est également prédisposée aux maladies suivantes :

Afin de prévenir les maladies héréditaires, les clubs de races canines ont établi des règles visant à mieux encadrer les élevages. Sur leur site, vous trouverez les tests obligatoires ou recommandés pour les parents. Ces tests de dépistage permettent d’exclure de la reproduction les animaux porteurs d’une maladie. Vous trouverez de plus amples informations sur le site http://www.berner-sennen.be

Le Bouvier Bernois est également sujet à certaines affections susceptibles d’entraîner des problèmes de santé :

Alimentation

Le Bouvier Bernois est un chien gourmand. Veillez donc à contrôler son poids. Adaptez le régime alimentaire de votre chien à sa taille et à son niveau d’activité physique. Si vous avez le moindre doute quant au type et à la quantité d’aliments à donner à votre chien, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura.

Commerce incontrôlé ou illégal de chiens

L’acquisition d’un chien n’est pas une décision à prendre à la légère. De même, veillez à bien choisir l’endroit où vous irez chercher votre futur compagnon. En Belgique aussi, il existe des « usines à chiots ». Ces éleveurs peu scrupuleux ne se soucient pas du bien-être des chiots et des parents et ne sont motivés que par l’appât du gain. Ils commercialisent une grande variété de races et les chiots sont disponibles rapidement, alors que les éleveurs réputés fonctionnent souvent avec une liste d’attente. Ces chiots viennent de l’étranger, où ils sont séparés trop tôt de leur mère qui enchaîne les portées dans des conditions déplorables. Les acheteurs soutiennent donc sans le savoir le commerce incontrôlé, voire illégal de chiens. Sevrés prématurément, ces chiots ne sont généralement pas non plus correctement vaccinés. De plus, il y a très peu de chances que les parents aient subi des tests de dépistage des maladies héréditaires. Assurez-vous que l’éleveur est digne de confiance et que les chiots sont élevés dans de bonnes conditions pendant les premiers mois de leur vie. Cela vaut aussi pour les chiens vendus par des particuliers en ligne. Les chiots mal élevés ou mal soignés risquent de développer des maladies graves (qu’elles soient héréditaires ou non), parfois mortelles. Renseignez-vous donc bien avant d’acheter un chiot ou un chien adulte pour éviter tout chagrin et des frais inutiles. Vous êtes bien entendu impatient d’accueillir votre petite boule de poils chez vous, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que deviennent les chiots invendus ? Choisissez donc bien votre chiot. Même si vous devez patienter un peu, cela vaut la peine d’attendre !

Adopter un chien

Bien évidemment, rien ne vous oblige à acheter un chiot. Dans les refuges, de nombreux chiens adorables attendent de trouver un foyer chaleureux. Sur ce site, vous trouverez un aperçu de tous les chiens éligibles à l’adoption.

Cinq faits intéressants sur le Bouvier Bernois

  1. Le Bouvier Bernois est originaire de la région des Alpes bernoises, en Suisse.
  2. Il a longtemps été utilisé comme chien de ferme.
  3. Le Bouvier Bernois est un chien vigilant et sûr de lui. 
  4. Le pelage du Bouvier Bernois est tricolore : noir, brun et blanc.
  5. Il est important d’entraîner votre chiot mentalement afin qu’il apprenne comment se comporter envers les étrangers.