Bengal

Si vous cherchez un chat intelligent et énergique, dont le pelage unique évoque celui d’un léopard, le Bengal est fait pour vous !

Bengal

Bon à savoir

Origines de la race

En 1963, l’Américaine Jean S. Mill réalisa le premier croisement entre un chat-léopard du Bengale et un American Shorthair, afin de créer un chat ayant l’aspect sauvage d’un léopard et le caractère d’un chat domestique. Le nom « Bengal » provient du nom scientifique du chat-léopard asiatique, Felis Bengalensis. En 1986, la race a été officiellement reconnue par la TICA (The International Cat Association). Le Bengal est le seul chat domestique présentant un motif de rosettes semblable à celui des léopards, des ocelots et des jaguars.

Caractère du Bengal

Le Bengal est un chat intelligent, actif et curieux. Sachez qu’il demande beaucoup d’attention. Il convient donc davantage aux maîtres expérimentés. Le Bengal est un chat confiant, bavard, amical et très vif. Affectueux, il s’entend également avec les autres animaux de compagnie. Il préfère les enfants plus âgés, qui sauront davantage le stimuler.

Activité physique

Le Bengal adore grimper. Il a donc besoin d’un terrain de jeu vertical. Ce chat est également attiré par l’eau. Ne vous étonnez donc pas s’il vous rejoint sous la douche ou dans le bain.

Toilettage du Bengal

La fourrure du Bengal est facile à entretenir. Un brossage hebdomadaire suffit pour éliminer les poils morts. De plus, il adorera l’attention que vous lui accorderez lors du brossage.

Dressage

Le Bengal est un chat intelligent qui a besoin de stimulation mentale. Offrez-lui des jouets interactifs ou apprenez-lui des tours.

Caractéristiques de la race

Type

Le Bengal descend d’un félin d’Asie, mais la race a été créée aux États-Unis. Le Bengal fait partie des races de chats hybrides. En Wallonie, la détention des espèces d’hybrides comme le chat Bengal, est soumise à une réglementation stricte. Parce qu’ils ne figurent pas sur la liste des mammifères pouvant être détenus par des particuliers, leur détention est officiellement interdite. La législation CITES, qui vise à protéger les espèces animales menacées d’extinction, a fixé la limite à la 5e génération. À partir de la génération F5, les chats hybrides ne sont donc plus protégés par la CITES et peuvent être détenus en Belgique. 

Les différentes générations hybrides sont identifiées à l’aide de la lettre F, suivie d’un numéro qui indique le nombre de générations qui séparent le chat d’un spécimen sauvage. La génération F1 est donc issue du croisement entre des individus de la première lignée, en l’occurrence un chat domestique et une espèce de chat sauvage. Si on veut détenir un Bengal de génération F1 à F4 ou si on est éleveur, il faut demander un agrément ou s'enregistrer en ligne pour détenir un Bengal en Wallonie. À Bruxelles, la détention d’un Bengal F1 à F4 est interdite.

Taille et poids

Couleur

Le Bengal possède un pelage court et sa robe se distingue par un patron tacheté ou marbré de différentes couleurs, allant du doré, brun, rouille et orangé jusqu’au noir. Mais les seules couleurs officiellement admises sont le brun, le silver et le blanc. 

Espérance de vie  

Le Bengal vit en moyenne de 10 à 15 ans. 

Particularités

Veillez à stimuler mentalement votre Bengal. S’il s’ennuie, il risque de s’attaquer à vos meubles ou d’ouvrir les tiroirs à la recherche de nouveaux jouets. Faites attention si vous avez un aquarium, car il essaiera de pêcher quelques poissons avec ses pattes.

Caractéristiques physiques

Le Bengal est un véritable athlète au corps musclé. Il possède une large tête cunéiforme, avec de grands yeux ovales. Ses oreilles sont de taille moyenne à petite. Sa queue épaisse se termine par un bout arrondi et noir.

Maladies héréditaires

Veillez toujours à choisir un éleveur reconnu et demandez à voir les résultats des tests de dépistage. Le Bengal est un chat à la santé globalement robuste. Il est toutefois sujet à certaines maladies héréditaires. Il s’agit notamment des affections suivantes :

Afin de prévenir les maladies héréditaires, mais aussi certaines maladies virales comme la calicivirose, le sida du chat et la leucose, les clubs de races félines ont établi des règles visant à mieux encadrer les élevages. Sur leur site, vous trouverez tous les tests obligatoires ou recommandés pour les parents. Ces tests de dépistage permettent d’exclure de la reproduction les animaux porteurs d’une maladie. Contrairement à leurs équivalents canins, les clubs félins sont des associations généralistes qui s’occupent de plusieurs races. Vous trouverez de plus amples informations sur les sites suivants : 

Si vous avez des doutes, contactez votre vétérinaire ou rendez-vous à une exposition féline pour vous renseigner auprès des éleveurs sur les maladies génétiques et les particularités de la race.

Alimentation

Le Bengal est un chat très actif : prévoyez donc une nourriture riche en protéines. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura. Le Bengal est un excellent chasseur : il attrapera donc également quelques proies si vous le laissez sortir.

Commerce incontrôlé ou illégal de chats

L’acquisition d’un chat n’est pas une décision à prendre à la légère. De même, veillez à bien choisir l’endroit où vous irez chercher votre futur compagnon. En Belgique aussi, il existe des « usines à chatons ». Ces éleveurs peu scrupuleux ne se soucient pas du bien-être des chatons et des parents et ne sont motivés que par l’appât du gain. Ils commercialisent une grande variété de races et les chatons sont disponibles rapidement, alors que les éleveurs réputés fonctionnent souvent avec une liste d’attente. Ces chatons viennent de l’étranger, où ils sont séparés trop tôt de leur mère qui enchaîne les portées dans des conditions déplorables. Les acheteurs soutiennent donc sans le savoir le commerce incontrôlé, voire illégal de chats. Sevrés prématurément, ces chatons ne sont généralement pas non plus correctement vaccinés. De plus, il y a très peu de chances que les parents aient subi des tests de dépistage des maladies héréditaires. Assurez-vous que l’éleveur est digne de confiance et que les chatons sont élevés dans de bonnes conditions pendant les premiers mois de leur vie. Cela vaut aussi pour les chats vendus par des particuliers en ligne. Les chatons mal élevés ou mal soignés risquent de développer des maladies graves (qu’elles soient héréditaires ou non), parfois mortelles. Renseignez-vous donc bien avant d’acheter un chaton ou un chat adulte pour éviter tout chagrin et des frais inutiles. Vous êtes bien entendu impatient d’accueillir votre petite boule de poils chez vous, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que deviennent les chatons invendus ? Choisissez donc bien votre chaton. Même si vous devez patienter un peu, cela vaut la peine d’attendre !

Adopter un chat

Bien évidemment, rien ne vous oblige à acheter un chaton. Dans les refuges, de nombreux chats adorables attendent de trouver un foyer chaleureux. Sur ce site, vous trouverez un aperçu de tous les chats éligibles à l’adoption.

Cinq faits intéressants sur le Bengal

  1. Le Bengal possède un pelage court et sa robe se distingue par un patron tacheté ou marbré de différentes couleurs. 
  2. Faites attention si vous avez un aquarium, car il essaiera de pêcher quelques poissons avec ses pattes.
  3. Il préfère les enfants plus âgés, qui sauront davantage le stimuler.
  4. Sachez que ce chat demande beaucoup d’attention. Il convient donc davantage aux maîtres expérimentés. 
  5. Le Bengal est le seul chat domestique présentant un motif de rosettes semblable à celui des léopards, des ocelots et des jaguars.