Perte de poils chez le chien : symptômes

La plupart des chiens muent au printemps et à l’automne. Les Schauzers et certains Terriers ne perdent presque pas de poils. Cependant, une perte excessive de poils, aussi appelée alopécie, n’est pas normale. 

Si votre chien se gratte beaucoup, il souffre peut-être d’un problème de peau. Traitez-le régulièrement contre les puces. Lisez également notre article sur le toilettage du chien.

Les zones dégarnies forment un motif bien particulier ? L’alopécie symétrique apparaît généralement dans le creux des flancs du chien.

La texture et la couleur du poil sont souvent différentes.

Perte de poils chez le chien : causes

La perte de poils peut être due à un dérèglement hormonal, comme l’hypothyroïdie ou la maladie de Cushing. Mais un parasite, une infection bactérienne, une allergie ou le stress peuvent également provoquer une perte de poils chez votre chien.

Lisez également notre article sur la démodécie chez le chien.

Perte de poils chez le chien : diagnostic

Si votre chien perd ses poils de façon anormale, le vétérinaire procèdera d’abord à un examen clinique. Il réalisera ensuite un raclage cutané pour exclure toute infection. Une prise de sang permettra de détecter une éventuelle hypothyroïdie. Une analyse d’urine est nécessaire pour établir le diagnostic de la maladie de Cushing. 

Perte de poils chez le chien : traitement

Le vétérinaire prescrira généralement des vitamines pour stimuler la repousse du poil. Veillez à maintenir la souplesse de la peau en lavant les zones dégarnies avec un savon nourrissant. Pour éviter tout risque de déshydratation, vous pouvez appliquer une huile sur la peau de votre chien.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire AniCura.

Contactez un vétérinaire

Erreur

Une erreur s'est produite. Cette application ne peut plus répondre jusqu'à ce qu'elle soit rechargée.